9 astuces pour améliorer la performance de votre site web

 image blog
Le temps de chargement d’un site est la première impression que vous donnez à l’utilisateur. Certaines études montrent qu’au-delà de 3 secondes de chargement d’une page, 40 % des internautes sont perdus. Au-delà de 10 secondes, votre site perd toutes chances d’être bien référencé. Il est donc primordial de bien l’optimiser.

Optimiser le temps de chargement de votre site est primordial pour améliorer votre référencement. L’algorithme de Google prend en charge la vitesse de chargement comme facteur de poids pour le classement des sites sur le SERP. Certaine entreprise comme Amazon calcule le temps de chargement de leur site au millième près en faisant le lien entre chiffre d’affaires et vitesse de chargement.

 

Le fonctionnement d’un site web

Avant d’améliorer les performances de votre site, il faut d’abord connaître le fonctionnement d’un site internet. Il est constitué d’un ensemble de fichiers rangés dans un classeur localisé chez un hébergeur. Lorsque l’utilisateur clique sur le lien du site, il effectue en fait une requête : il demande à l’hébergeur d’accéder au site. Il envoie alors une copie des fichiers de celui-ci à l’internaute qui pourra le visualiser via son navigateur.

La performance d’un site dépend donc du classeur, de l’hébergeur et du navigateur.

 

 

1. Ordonnez votre classeur

Assurez-vous de construire efficacement votre site. En utilisant le CMS (Content Management System) WordPress pour développer votre site, vous bénéficiez de 3 classeurs différents : admin, content et includes pour trier vos contenus. Optimisez l’architecture de votre site est primordiale pour améliorer son référencement.

2. Organisez votre contenu

68 % des sites analysés par une étude comprennent des fichiers JavaScript et CSS non minifiés. C’est-à-dire que les lignes de codes sont espacées donc plus lourdes. Il est préférable de supprimer les espaces, de mettre tout à la suite pour réduire la taille du fichier. Cela vous permettra de gagner quelques précieuses microsecondes. Mettez également les éléments les plus lourds à la fin. Vous éviterez ainsi qu’ils ralentissent le chargement de votre page web.

 

3. Utilisez des images compressées

Les images sont des fichiers relativement lourds, assurez-vous alors de les compresser. Pour ce faire vous pouvez utiliser le plug in WP Smush de WordPress ou des outils en ligne.

 

4. Faites appel à la fonction Embed

Embed est une fonction ingénieuse permettant de stocker des fichiers (schémas, graphiques images, illustration etc.) sur un autre serveur que celui de votre site web. Vous pouvez par exemple stocker une vidéo sur YouTube ou Viméo, elle sera « appelée » sur votre site via une ligne de code placée dans les fichiers html de votre classeur.

 

5. Confiez ça à des professionnels

Développeurs ou Webmasters, nombreux sont les experts dans l’agencement de classeur. Ils gèrent les fichiers CMS, templates, plugins et widgets. Ou vous pouvez, si vous ne choisissez pas de créer un site via des CMS, laisser une équipe de développeurs créer de A à Z votre site et se charger d’optimiser son aspect technique.

 

6. Optez pour le bon hébergeur

Les performances techniques de votre hébergeur influent fortement sur les performances techniques de votre site web. OVH, Blue Host et HostGator sont des hébergeurs renommés chez qui vous prendrez moins de risque que chez un hébergeur peu performant.

 

7. Ajoutez un CDN

Le CDN pour Content Delivery System est un système permettant de contrôler le lieu d’où sont envoyés les fichiers. Le serveur d’envoi des fichiers sera à proximité de l’utilisateur, si celui-ci est localisé en France, les fichiers lui seront envoyés depuis un serveur localisé en France et non situé au Japon !

 

8. Utilisez la mise en cache

Cette fonction permet de stocker une copie temporaire du site sur le disque dur de l’utilisateur. Ainsi, quand il souhaite accéder au site, les fichiers sont directement pris de son appareil plutôt qu’envoyés par un hébergeur. W3 Total Cache est un plug-in de mise en cache disponible pour WordPress.

 

9. Testez la vitesse de votre site

Il existe de nombreux outils permettant d’analyser la performance d’un site : PageSpeed Insights, GTmetrix, Dareboost, YSlow, Pingdom etc. Utilisez-les pour connaître la vitesse de chargement de votre site web et les éventuelles erreurs à corriger.